lepaysdunuageblanc

Présentation :

«Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d’une réputation irréprochable.»

Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l’aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait la connaissance de Gwyneira, une aristocrate désargentée promise à l’héritier d’un magnat de la laine. Ni l’une ni l’autre ne connaissent leur futur époux.

Une nouvelle vie – pleine d’imprévus – commence pour les deux jeunes femmes, qu’une amitié indéfectible lie désormais…

Mon avis :

Comme je disais dans mon article de retour de vacances hier, ces quelques jours de repos ont été l’occasion de lire enfin le premier tome de la saga de Sarah Lark, avec Le pays du nuage blanc. Je ne sais plus par quel biais j’avais entendu parler de ce roman mais je me souvenais que c’était en très bons termes. Ca n’a pas loupé : j’ai complètement adoré cette lecture !

On suit au départ deux jeunes femmes qui se retrouvent l’une et l’autre en partance pour la Nouvelle-Zélande, en bateau. Toutes deux doivent s’y marier. Hélène et Gwyneira ont des caractères bien différents mais vont très rapidement sympathiser face à cette route vers l’inconnu qui les attend : un nouveau pays, de futurs époux qu’elles ne connaissent pas. Je les ai adoré toutes les deux : Hélène pour son côté calme et avec ma compassion pour sa situation, Gwyneira pour son caractère, sa vivacité, une certaine compassion aussi mais davantage dans la révolte.

Autour d’elles bien sûr se tissent des relations avec d’autres personnages, qu’ils soient Anglais ou bien Maoris. On en apprend aussi sur le peuplement de ce pays à cette époque et j’ai aussi beaucoup aimé cet aspect du roman. Les relations entre les peuples, l’histoire de chacun, les changements à venir aussi, c’est très intéressant.

Je ne m’étendrai pas ici sur les autres personnages mais chacun a un caractère bien à lui, très justement retranscrit, je trouve. On aime, on déteste, on compatis, on espère avec eux…

Quant à l’intrigue, j’ai été complètement plongée dedans, avec un très grand plaisir. Bien qu’il soient épais, j’ai dévoré ce roman. Si bien que, pour continuer à avancer quand j’étais trop fatiguée pour lire avant de dormir, j’ai téléchargé le livre audio sur Audible pour écouter quelques chapitres et avancer ainsi ma lecture.

Vous l’aurez compris, je recommande ce roman à 100% et j’espère pouvoir bientôt découvrir la suite de ces aventures néo-zélandaises.

Le pays du nuage blanc – Sarah Lark [chronique]
Étiqueté avec :                                

6 pesnées sur “Le pays du nuage blanc – Sarah Lark [chronique]

    • 23 août 2017 à 14:32
      Permalien

      Ah c’est cool qu’il t’ait plu. J’ai vraiment hâte aussi de découvrir la suite !!

      Répondre
  • 30 août 2017 à 08:17
    Permalien

    Je ne connaissais pas du tout mais ça me tente vraiment. Je trouve en tout cas la situation de départ vraiment intriguante et prometteuse, avec toutes ces découvertes (dont celles d’un futur mari). Et puis j’ai envie d’une saga un peu peu historique.

    Répondre
    • 30 août 2017 à 11:23
      Permalien

      Cette lecture pourrait te convenir parfaitement alors 🙂 L’histoire et les personnages sont vraiment prenants, et c’est vrai que ce fond historique est intéressant aussi. Je ne sais pas sur combien d’année s’étend la saga, mais on a déjà une bonne tranche de vie et d’histoire dans ce premier tome.

      Répondre
  • 12 novembre 2017 à 13:37
    Permalien

    J’ai adoré cette histoire, ce 1er tome est le meilleur de la trilogie. 🙂

    Répondre
    • 13 novembre 2017 à 15:50
      Permalien

      J’espère que la suite me plaira autant, je viens de commander le deuxième tome, j’ai hâte de retrouver tous ces personnages !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *