Présentation :

Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, et ne dispose d’aucun moyen de savoir où, et « qui » sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n’empruntera cette identité que le temps d’une journée. Aussi incroyable que cela paraîsse, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence singulière : ne pas s’attacher ; ne pas se faire remarquer ; ne jamais s’immiscer dans la vie de l’autre.
Des préceptes qui resteront les siens jusqu’à ce qu’il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu’il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, plus question de subir sans intervenir. Car A vient enfin de croiser quelqu’un qu’il ne peut laisser derrière lui, ce jour-là, le suivant, jour après jour…
Une romance captivante, qui tente de décrypter ce sentiment complexe qu’est l’amour, à travers le destin de ces deux héros que tout semble vouloir séparer. Ou comment parvenir à aimer lorsque l’on est condamné à ne vivre qu’au présent…

Mon avis :

J’ai lu ce livre en numérique sur ma liseuse. J’en avais entendu parler à l’époque de sa sortie, je crois, essentiellement sur Booktube. Il ne m’attirait pas particulièrement bien que les avis soient bons. Je me suis finalement laissée tenter plusieurs années plus tard. C’est en effet un genre de lecture vers lequel je ne vais pas particulièrement de prime abord, mais qui est plutôt agréable en lecture plus légère, plus « jeunesse », entre deux romans ou ouvrages plus denses.

J’ai trouvé la thématique intéressante. On a ici une entité qui change de corps chaque jour. Un jour une fille, l’autre un garçon, dont il vit la vie le temps d’une journée. Il faut se fondre dans le personnage du jour, tout en se faisant le plus discret possible et en évitant de laisser trop de traces de son passage. Pas évident, on s’en doute. Cela soulève pas mal de questions : quelle place prendre ? quels souvenirs utiliser ? lesquels laisser ? et si quelqu’un s’en rend compte ? Que faire de ses sentiments ? Toutes ces questions apparaissent, mais surtout ces deux dernières problématiques.

La place de l’amour dans tout cela est bien mise en avant. Celle de l’image laissée à la personne « occupée » un peu moins ; c’est d’ailleurs dommage, c’est un peu tiré à gros traits et pas beaucoup exploité. Pour le reste, j’ai trouvé cette lecture plutôt agréable, sur l’aspect « de quoi » tombe-t-on vraiment amoureux ? C’est assez joli. Je suis un peu restée sur ma faim avec la fin mais l’idée est elle aussi plutôt bonne.

A comme Aujourd’hui
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *