Avis lecture, SFFF

L’assassin royal, tome 1 : L’apprenti assassin – Robin Hobb (relecture)

Présentation :

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame..

Mon avis :

J’avais découvert cette saga lorsque j’étais au lycée, sur les conseils d’un ami. C’est indéniable qu’il me connaissait déjà bien car j’avais adoré toute la série. Je n’avais pas intercalé la lecture des Aventuriers de la mer, comme il se doit normalement, bien que je possède les deux premiers tomes. Je ne les ai toujours pas lus à l’heure d’aujourd’hui. Cela participe au fait que je me replonge aujourd’hui dans l’ensemble de ces aventures, en reprenant au début, avec l’intention de tout relire et lire dans l’ordre indiqué. Et idéalement en poursuivant avec la lecture des autres romans de l’auteure.

Concernant ce premier tome, il est un peu lent mais j’ai pris une nouvelle fois un grand plaisir à retrouver l’univers de Castelcerf et ses personnages. On voit déjà Fitz évoluer, cherchant sa place dans ce royaume. Il doit suivre une éducation princière, comprenant des cours d’armes, d’écriture, puis d’Art, cette magie si particulière. Plus secrètement, il est amené à côtoyer Umbre qui doit faire de lui un assassin royal… Cela présage bien évidemment de grandes choses dans la vie du jeune garçon et beaucoup d’aventures et de mésaventures. Dès la première mission qu’il doit mener à bien durant ce premier tome, on présage déjà d’un avenir difficile.
J’ai par ailleurs aimé retrouvé l’énigmatique Fou, qui va jouer un rôle important, on le sait. Burich est toujours attachant lui aussi, dans son côté bourru.
J’ai vraiment hâte de continuer cette relecture. J’adore cette saga et je me presse de redécouvrir toutes les péripéties qui vont se succéder.

Mon seul bémol va à la mise en page de l’édition que j’ai, qui laisse peu d’interligne et seulement d’extrêmement rares sauts de lignes, ce qui donne un aspect un peu compact au texte. Mais ce n’est pas grand-chose !

Avis lecture, Jeunesse, NA, YA, SFFF

Hantée, tome 2 : Un mal souterrain – Maureen Johnson [chronique]

Hantée, tome 2 : Un mal souterrain - Maureen Johnson [chronique]

Présentation :

Les fantômes hantent Londres. Une équipe spéciale, les Ombres, est chargée de contrôler ceux qui sèment le chaos. Constituée d’agents ayant frôlé la mort, elle est à jamais liée à l’au-delà. Depuis qu’elle a vaincu L’Éventreur et découvert sa véritable identité, Aurora est sous le choc : elle est capable d’exorciser par le simple toucher les revenants de l’au-delà dont un démon a pris possession. Et lorsqu’une vague de morts inexpliquées marque son retour à Londres, elle décide de mener l’enquête, soutenue par les Ombres. Rapidement, elle doit se rendre à l’évidence : un esprit sombre et malfaiteur est à l’oeuvre. Elle et son équipe vont le poursuivre sans relâche. La traque ne fait que commencer.

Mon avis :

J’avais lu le premier tome de cette saga que Céline m’avait offert dans le cadre d’un swap en février 2016, je crois. J’avais bien aimé cette lecture bien qu’elle sorte un peu de mes habitudes livresques (plus jeunesse, plus fantastique). J’étais donc contente de lire la suite.

Globalement, j’ai moins aimé ce tome 2 dans lequel il ne se passe pas grand chose à mon sens. J’ai toutefois aimé suivre de nouveau Aurora. Il ne se passe rien d’imprévisible dans ce tome et quelques clichés sont au rendez-vous. Il se lit quand même rapidement, cela reste jeunesse ; je n’ai mis que quelques heures à l’avaler. Je lirai le tome 3 pour quand même connaître la suite de cette intrigue, sans toutefois me précipiter dessus dans l’immédiat.

Avis lecture, SFFF

L’Ange de la nuit, tome 1 : La voie des ombres – Brent Weeks

Présentation :L'Ange de la nuit, tome 1

Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles.
Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à prendre des risques -comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
Mais pour être accepté, il doit commencer pas abandonner son ancienne vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques, d’effroyable dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux…

Mon avis :

J’ai offert cette série de livres (trilogie) à mon homme, qui ne lit pas énormément mais affectionne ce genre de lectures. Il a beaucoup aimé et me l’a chaudement recommandé. Du coup, j’ai profité d’une semaine de vacances en février pour entamer avec ce tome 1.

Déjà, on en parle de cette édition juste superbe ? Vive Bragelone, on ne le répète jamais assez !

Et puis, passé la couverture, le contenu y est aussi, c’est vraiment super ! C’est assez sombre : Azoth vit dans les quartiers pauvres de la ville, où règne la domination par la violence des plus âgés. Jusqu’au jour où il va demander à Durzo Blint de devenir son maître. Or, le célèbre pisse-culotte (la crème de la crème au-dessus des assassins) n’a pas pour habitude d’avoir des apprentis. Il va donc soumettre Azoth a une première épreuve. Une fois réussie, et seulement alors, elle le mènera vers la suite de son parcours qui s’annonce riche. Difficile mais riche.

J’aime beaucoup cette ambiance entre société médiévale, « assassins », mages… J’ai souvent plus de mal avec les intrigues politiques mais celle qui est présente dans cette histoire est très intéressante. Elle est assez sombre elle aussi. Cela annonce de belles choses pour la suite des tomes je suppose.

Je me suis surtout intéressée aux personnages de ce roman, qui m’ont tous vraiment beaucoup plu : Azoth, sa relation avec Blint, mais aussi tous les autres qui apportent chacun à l’intrigue.

Bref, je ne pense pas trop traîner à lire le tome 2 !

la-voie-des-ombres-01

Avis lecture, BD, mangas, albums, Challenge, SFFF, Thrillers et policiers

LTGWE#13 : mon bilan

0236e9f3cdd2d5a1c5cc2be83b6d880d

Voilà un nouveau « très grand weekend » qui s’est achevé, et je suis plutôt contente de moi pour cette nouvelle édition.

J’ai lu :

  • La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver (C. Dabos) : L’heure d’attente dans la salle d’attente du médecin m’a permis de terminer cette lecture, et j’ai adoré !  (beaucoup moins la lésion musculaire que j’avais au mollet). J’ai hâte de me procurer le deuxième tome ; mais comme j’ai ce premier opus en poche, je pense que je vais attendre la sortie poche pour le second.
  • Brides story, tome 3 : pour ma consigne « lire un manga ou une BD ». J’aime toujours autant, bien que je ne sois pas très manga à la base, j’accroche totalement à celui-ci. Le tome 4 m’attend.
  • Le tome 2 de Level 26 : comme le premier tome, je n’ai pas été transcendée mais il n’empêche que j’ai dévoré cette lecture ; il n’y a pas, les chapitres ultra courts, ça me va totalement, qu’est-ce qu’on avance vite !

Un total de 713 pages lues : j’ai donc dépassé mon objectif !

J’ai aussi bien avancé mon BuJo, comme prévu.

Par contre, je n’ai pas eu le temps d’écrire la lettre que j’avais prévue d’écrire. Mais je suis en vacances mercredi soir, jusqu’à mardi prochain, donc cela devrait être fait durant ces quelques jours.

On a profité de ce weekend aussi avec monsieur pour réaménager le salon, ce qui m’a donné l’occasion de poster quelques photos dans le groupe du challenge ainsi que sur mon compte Instagram.

Challenge quasiment réussi donc, hormis la lettre.

Avis lecture, Blabla, SFFF, Témoignages et reportages

Mes dernières lectures … et où vous pouvez en savoir plus

Bonjour bonjour !

J’arrive vers vous toute ravie : l’école dans laquelle mes locaux professionnels sont installés a enfin daigné allumer le chauffage ! youhou ! Bon, ce n’est pas encore la panacée et j’ai grandement froid dans mon bureau plein de fenêtres, mais symboliquement ça fait quand même du bien.

Voilà donc un article pour présenter brièvement mes dernières lectures :

Le livre et l’épée, tome 1 : La voie de la colère – Antoine Rouaud.

J’avais acheté ce livre à Monsieur il y a de cela 2 Noëls. Lui n’a pas vraiment accroché et a laissé tomber la lecture avant la deuxième partie.

De mon côté, j’ai assez bien aimé cette lecture, mais sans plus. Les allers-retours entre le passé et le présent ne m’ont pas toujours parlé, et ils sont trop systématiques à mon goût. Contrairement à la plupart des critiques que j’ai pu lire, j’ai préféré la première partie à la seconde, bien que les retournements qui arrivent aient relancé mon intérêt quand il le fallait. Toutefois, je ne suis pas certaine de lire la suite.

Les secrets de la communication, Transformez votre vie et celle des autres grâce à la PNL – Richard Bandler & John Grinder

J’ai lu ce livre suite à une super formation que j’ai suivi en management, avec une intervenante au top qui nous a brièvement présenté la PNL (programmation neurolinguistique). Très intéressée, j’ai opté pour ce livre qui était le seul qui semblait traiter du sujet dans la Fnac où je suis allée.

Je suis assez déçue parce qu’il s’agit en fait de la retranscription d’un cycle de conférences donné à des psychologues. Du coup, le discours s’adresse très clairement à cette profession, dans leur accompagnement, bien que certains principes soient applicables à tous dans tous les domaines. J’ai donc accroché à certains concepts mais j’avoue en avoir uniquement survolé d’autres. Je ne garderai pas ce livre mais j’essaierai d’en trouver d’autres sur le sujet qui me parleront davantage.

Tout ce qu’on nous fait avaler

Cette lecture s’inscrit pleinement dans mon mouvement actuel de diminuer l’ingurgitation de substances qui ne sont pas faites pour nous. Je vous renvoie à mon article sur mon autre blog pour en savoir plus sur ma conception du sujet. Et bien ce livre ne m’a pas fait changer d’avis, bien au contraire. Il y a des choses bien scandaleuses et je pense revoir petit à petit ma façon de faire les courses (c’était déjà en cours, dans la mesure du possible) : plus de bio, moins de tout fait, faire le tri des tuperwares pour faire de la place, changer pour des récipients en pyrex, mieux conserver, faire main, chercher les labels qui vont bien… Je vous laisse lire le livre pour d’autres pistes, elles sont nombreuses.

Je suis maintenant dans d’autres lectures, notamment Le charme discret de l’intestin, que je trouve très intéressant et totalement accessible, Terre Noire, sur la Shoah, et le début des Fiancés de l’hiver, pour la fiction.

Avis lecture, SFFF

L’homme des morts – V.M. ZITO

lhomme-des-mortsPrésentation :

L’infection zombie a séparé les Etats-Unis en deux. L’Est, la Zone Libre, est complètement bouclé : personne n’y entre, personne n’en sort. L’Ouest, la Zone Occupée, a été abandonné aux morts.
Henry Marco est pourtant resté dans le Nevada. Mercenaire au service des familles de l’Est, il traque et tue les zombies qu’on lui désigne, permettant aux proches de faire leur deuil.
Maintenant le Ministère de l’Intérieur a besoin de lui pour une mission délicate : retourner en Californie, où tout a commencé. Retrouver un homme. Rapporter un secret.
Mais dans l’Ouest ravagé de l’Amérique, tout est possible. Surtout le pire.

Mon avis :

Voilà qui change de mes lectures habituelles. J’avais gagné ce livre à l’occasion d’un concours, voilà plus d’un an. Alors il était bien temps que je me lance dans sa lecture (il me reste 2 autres livres issus du même concours à lire… vraiment, Aurélie…). Contre toute attente, j’ai bien aimé. Je n’en attendais pas grand chose, mais je n’ai pas été déçue, voire même plutôt agréablement surprise.

Marco est (presque) seul dans la zone des Etats-Unis qui est envahis de morts qui ne sont pas morts, des zombies qui ont gardé leurs habitudes de leur vivant tout en ayant développé bien sûr une sacrée tendance à la violence et au cannibalisme. Comme il est dit dans le résumé, il a des liens avec la zone « libérée », de laquelle des gens lui demande d’abréger l’errance de leurs proches, et de les faire mourir pour de bon. Marco lui-même est à la recherche de quelqu’un qu’il souhaiterait faire traverser pour de bon.

Jusqu’au jour où il reçoit une demande venue de plus haut, mais avec la même mission au final. Il va pour cela devoir faire un bon bout de chemin, donc rencontrer beaucoup de cadavres ambulants. Autant prévenir, il ne faut pas craindre le gore pour se lancer dans cette lecture, ça y va fort en descriptions. Mais c’est aussi assez rythmé du coup, avec toutes les traques. Puis Marco n’est pas si seul, vous vous en doutez. Donc les profils des personnages émergent aussi, leur psychologie, leurs attentes, leurs manigances…

Ca m’a fait un peu penser à Je suis une légende (que je compte lire mais dont j’ai vu le film plusieurs fois), même si tout n’est pas pareil, évidemment. Je n’en garderai sans doute pas un souvenir impérissable mais j’ai passé un bon moment, qui m’a changée de mes habitudes.

ri6is5jpg