couv ne pars pas sans moi

Présentation :

Un petit garçon de 8 ans est enlevé. Pour l’opinion et les médias, une seule coupable : sa mère. Et ils veulent sa peau… Alors qu’elle se promène dans les bois avec son fils Ben, Rachel le laisse partir devant elle jusqu’à l’aire de jeux. Quand elle arrive sur les lieux, Ben a disparu. Bientôt, médias et réseaux sociaux se déchaînent : Rachel est accusée d’être une mauvaise mère qui n’a pas veillé sur son fils…à moins qu’elle n’ait fait le coup ? Attaquée de toute part, soupçonnée par la police, Rachel ne peut se fier à personne : Elle seule peut découvrir la vérité et retrouver Ben.

 

Mon avis :

J’ai entendu parler de livre, je crois, sur la chaîne Youtube de Sandrine « Il est bien ce livre », dans une vidéo portant sur les thrillers mettant en avant des histoires avec des enfants. Le speech me parlait bien, j’ai donc acheté ce roman dernièrement.

Ben disparaît lors d’une balade en forêt avec sa mère, tandis qu’elle le laisse courir quelques mètres devant elle pour rejoindre un endroit qu’ils ont l’habitude de fréquenter lors de leurs promenades habituelles.

On suit l’enquête principalement du point de vue d’une part de la mère, qui est entourée de sa soeur et de sa meilleure amie, et d’autre part de l’enquêteur, Jim, au sein de l’équipe chargée de retrouver le petit garçon et d’éclaircir cette disparition. Bien sûr, d’autres personnages gravitent autour d’eux, comme le père de Ben et sa nouvelle compagne ou encore les membres de l’équipe éducative de l’école du jeune garçon.

Concernant les principaux protagonistes, et surtout la mère, j’ai trouvé intéressant de la suivre. Sans surprise, on la trouve désespérée, elle fait des faux pas, on la suspecte et, à la fois, on éprouve une forte empathie pour elle. D’autres personnages nous font douter aussi tour à tour et j’ai aimé ne pas deviner au final qui était coupable.

Autre point positif : on a des chapitres qui sortent de la narration et sont présentés sous des formes différentes, comme des extraits d’un blog, des articles de presse, ou encore un rapport psychologique. Ils permettent d’aborder, en plus des réactions de la famille, les influences des médias et des réseaux sociaux dans ce genre d’histoire, faisant écho à des faits réels, puisque ce sont des réactions que nous rencontrons régulièrement lors d’affaires « de la vraie vie ».

En soi, c’est une enquête somme toute banale, sans immense surprise dans l’intrigue mais j’ai aimé suivre cette enquête. Les chapitres sont courts, ce qui facilite aussi une lecture rapide et rythmée.

Ne pars pas sans moi – Gilly Macmillan
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *