Avis lecture, Témoignages et reportages

Promenons-nous dans les bois – Bill Bryson

Présentation :

Dans cette aventure qui mêle histoire naturelle et histoires drôles, il s’est choisi pour compagnon de marche son vieux copain d’école, Stephen Katz, l’un des personnages de Ma fabuleuse enfance dans l’Amérique des années 1950. Le problème, c’est que Katz préfère regarder des épisoldes d’X-Files dans les motels. L’autre problème, c’est qu’en se promenant dans les bois on risque de croiser, comme dans la série de science-fiction, d’étranges créatures qui n’ont pas l’humour de l’auteur : des ours ou, pis, d’autres randonneurs, sans oublier les plantes toxiques qui vous rendent plus vert qu’un Martien.
La littérature à la Bryson a pour immense avantage de ne pas endormir le lecteur en chemin. « Jamais un bouquin ne m’a fait autant rire ! » s’est exclamé Robert Redford, qui l’a élu comme livre de chevet.

Mon avis :

Bill Bryson part sur le sentier des Appalaches, qui va du Maine à la Géorgie, sur une distance de 3 500 km. On le suit dans cette aventure, au fil des montées qui en cachent toujours de nouvelles. Sans oublier son ami Katz qui l’accompagne ; ce dernier est plutôt ronchon, pas toujours vraiment dans le « trip », c’est le cas de le dire.

J’ai aimé cette lecture, l’écriture de l’auteur notamment qui nous raconte son périple avec un ton humoristique assez caustique. On apprend par ailleurs beaucoup sur le sentier, sur les parcs naturels aux Etats-Unis, les problématiques environnementales, la gestion de ces espaces naturels, la mise en place des accueils de randonneurs, etc. Ces passages documentaires sont bien intéressants.

J’ai trouvé dommage que le duo s’arrête quelques temps avant de repartir pour des bouts de randonnée sur ce sentier légendaire. On le comprend, bien sûr, je n’ai pas décroché, mais j’ai quand même ressenti un changement dans ma lecture à partir de ce moment-là.

J’ai apprécié suivre les péripéties de ces randonneurs amateurs, leurs difficultés, l’évolution de leur état d’esprit aussi (excitation, émerveillement, fatigue, colère, enthousiasme, angoisse, joie…).  Ils font aussi des rencontres improbables qui pimentent leur parcours.

C’est un livre distrayant et instructif à la fois et je reste admirative de l’aventure qu’ils ont osé mener.

Pour en savoir plus sur le sentier des Appalaches : c’est par ici !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *