serre moi fort couv

Présentation :

 » Serre-moi fort.  » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…

Mon avis :

La soeur de Nick a disparu. Son entourage et les enquêteurs pensent d’abord à une fugue, mais ils se font très vite à l’évidence : quelque chose de grave est arrivé. Les parents sombrent alors dans une totale déchéance et l’adolescent se retrouve livré à lui-même, à devoir gérer la maison, ses études, etc.

Quand ses parents refont surface, rien ne s’arrange pour autant et j’ai beaucoup compati avec ce garçon qui a la dure place du survivant. Je me suis totalement mise à sa place, face à ses parents qui se raccrochent à tout sauf à lui. Ils semblent franchement égoïste en ce sens, mais on se met aussi à leur place.

La fin de cette première partie m’a arraché un « wahou !! la suite !! ».

Donc, vite, j’ai continué ma lecture avec cette deuxième partie qui nous fait suivre Adam, flic qui vient de perdre sa femme et qui se retrouve sur une grosse enquête, qu’on imagine évidemment liée à la première. On retrouve avec ce nouveau personnage la problématique de la solitude du survivant ; en effet, Adam a deux enfants et sa fille notamment vit très mal le décès de sa mère, en en voulant énormément à son père qu’elle rejette catégoriquement.

Plusieurs éléments de cette deuxième partie posent des questions sur la première. J’ai vraiment adoré ça, avec une envie très forte de comprendre tout le mécanisme de cette histoire.

Enfin, j’ai trouvé la troisième et dernière partie très bien pensée, dans une mise en scène assez originale qui achève l’enchevêtrement des éléments de ce roman. C’est très bien pensé. J’ai juste été un peu déçue par la fin, et quelques unes de mes interrogations sont restées en suspens. Et je reste avec ma question sur le lien avec la couverture : l’image oui (encore que…) mais le titre ?… Ou cela ne m’a pas marquée !

Je recommande cette lecture (je vais d’ailleurs prêter ce roman dans la famille dès la semaine prochaine) et je lirai sans aucun doute les autres romans de cette auteure que j’ai aimé découvrir.

Serre-moi fort – Claire Favan [chronique]
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *