Avis lecture, Contemporain, Romance

La vie est facile, ne t’inquiète pas – Agnès Martin-Lugand

couv50125474 Présentation :

Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.

Mon avis :

logo-coup-de-coeur1869nor

J’avais adoré le premier tome des aventures de Diane en Irlande. Et bien, j’ai encore plus aimé cette suite, qui m’a vraiment remuée à plusieurs reprise.

J’ai adoré retrouvé les personnages que nous avons déjà rencontré auparavant. Diane qui se reprend en main, Félix qui est toujours aussi déluré, leur café littéraire…. Bien qu’il ne soit pas facile de se reconstruire, Diane y met du coeur et s’en sort bien. Mais tout ne peut pas rester facile, évidemment. Elle va être confrontée à de nouveaux sentiments ; à d’anciens aussi.

Je ne peux pas en dire beaucoup plus sur un livre qui ne fait pas beaucoup de page, comme celui-ci, au risque d’en dire trop. Mais je le conseille à 200%, avec une petite boîte de mouchoirs non loin ^^.

Je vais me procurer au plus tôt les autres livres de l’auteure, dont j’adore l’écriture, en simplicité mais tellement juste, tellement touchante. N’hésitez pas une seconde !!

Avis lecture, Thrillers et policiers

Le Diptyque du temps, tome 1 : Léviatemps – Maxime CHATTAM

Pcouv53551055résentation :

A trop désirer la mort, on finit par trouver pire……Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence.Cette mort qu’il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Mon avis :

Cela faisait longtemps que je n’avais rien lu de Maxime CHATTAM. Je n’ai pas un souvenir très précis de ce que j’ai pu lire de lui, à part cette impression que j’ai bien aimé ses thrillers mais moins quand ils étaient trop fantastique (il faudrait que je relise ce que j’ai déjà lu de lui pour être plus précise dans cet avis et donner des exemples de cela). Je n’avais toutefois pas d’a priori en commençant ce roman-ci, qu’il soit ou non fantastique. Tant mieux d’ailleurs puisqu’il s’avère que j’ai bien aimé cette lecture.

Déjà, le contexte du Paris du début du XXème siècle y a été pour beaucoup. L’histoire se déroule en effet pendant l’Exposition universelle en 1900, et on y suit Guy qui vit dans une maison close. Et là, survient une intrigue un peu à la Jack l’Eventreur : une prostituée est retrouvée morte, en fâcheuse posture, comme si elle avait été attaquée par un démon. Notre ami romancier va s’intéresser de près à l’affaire et ne pas hésiter à remuer tout Paris, y compris ces aspects les plus sombres, pour élucider le mystère de ce meurtre, qui n’est pas le seul, malheureusement.

Ce personnage m’est apparu bien attachant, je me le suis représenté très facilement. Ceux qui l’entoure au fil de cette histoire sont aussi bien dépeint, avec des personnalités bien à eux.

L’enquête m’a plu, je ne me suis pas ennuyée du tout et, même s’il me manquait l’aspect plus psychologique que j’aime par dessus tout dans les thrillers. En tout cas, je le recommande pour l’atmosphère qui y est tissée. Je lirai le tome 2 avec plaisir.

Avis lecture, Blabla

Sortie à la Cité des Sciences

3p2lb-mxNous avons profité de ce jour férié qui commence ce weekend prolongé pour aller visiter pour la première fois la Cité des Sciences, à La Villette, à Paris.

Au programme : les expositions permanentes et l’exposition temporaire « Mental désordre ».

Nous le savions déjà : le parc de la Villette est bien agréable. Il ne faisait pas un temps magnifique aujourd’hui, mais la balade fut quand même sympathique, entre les promeneurs, les bateaux passant sur le canal de l’Ourcq, les sculptures présentées, les activités pour les enfants… Une belle journée d’été, même sans assez de soleil.cite_sciences

Pour ce qui est de la Cité des Sciences, nous avons commencé par l’exposition permanente, avec les espaces consacrés aux sons, aux mathématiques, aux sciences dans l’actualités (nous avons passé assez vite cette partie) et à l’aérospatial.

101829309-fdxninis-img_5646copie

Ma préférence parmi tout ça va à la partie sur les sons. Nous avons trouvé les « expériences » vraiment sympa et intéressantes. Chuchoter entre deux paraboles et s’entendre comme si nous étions côte à côte, testé les mécanismes de la langue, du larynx, de la mâchoire, pour produire tel ou tel son, testé la vitesse du son, les harmonies, les sonorités de différentes langues…

L’espace sur les mathématiques est aussi très instructive et ludique, mais reste, je trouve, un peu moins abordable. On y apprend quand même assez facilement de nouvelles choses dans le domaine !

csm_mental-desordre_1x1_0f91fb8848Avant de « jouer » dans la partie sur l’aérospatial qui nous a bien instruit, notamment sur la construction des images issues des satellites, nous avons passé du temps au coeur de l’exposition temporaire « Mental désordre », qui touche aux maladies psychiques. Elle revient sur l’histoire des maladies mentales et leurs traitements, et surtout sur ces différents troubles : phobies, schizophrénie, paranoïa, dépression… Différents espaces clos vous permettent de vous plonger au coeur de ces dysfonctionnement ; vous pouvez aussi faire des tests pour savoir quelles émotions vous identifiez le mieux, quelles addictions vous guettent, entendre comme un schizophrène ou les voix d’un paranoïaque, écouter les témoignages de personnes bipolaires… J’ai aussi beaucoup aimé cette exposition !

En sortant (après un arrêt interminable au Burger King dont les employés étaient complètement dans le jus), nous avons fait un saut auprès de la ferme pédagogique installée jusqu’à dimanche dans le parc. Juste 5 minutes pour apercevoir les petits animaux tout mignons installés là : oies, canards, moutons, chèvres et petits cochons nous ont fait sourire avant de reprendre la route vers la Seine et Marne.

13726758_10209784883519718_2650213973391469314_n

Voilà voilà ! Ca a été une très bonne après midi et je recommande cet endroit de Paris et ce musée très ludique. Je pense que les espaces enfants doivent être super à faire en famille ! Nous n’avons pas (encore) de petits mais nous y retournerons sûrement pour d’autres expos temporaires et pour se faire une projection à la Géode, à l’occasion.