Avis lecture, Blabla, Essais, développement personnel

Minimalisme, zéro déchet… lectures et démarche

Depuis un moment, et notamment depuis notre dernier déménagement, je suis entrée dans une espèce d’envie de « tri par le vide », de désencombrement. Notre appartement est confortable mais pas très grand, sans beaucoup de rangements, et je trouve que nous sommes envahis d’objets dont nous ne nous servons pas ou seulement très peu.

Alors c’est difficile, c’est sûr. J’ai encore beaucoup de mal à me séparer de plein de choses. J’ai des centaines de livres. Je garde des vêtements dans l’espoir de finir par rentrer de nouveau dedans… Mais je sens le changement venir.

Deux récentes lectures ont activé mon envie de tri :

  • La magie du rangement, de Marie Kondo
  • Zéro déchet, de Béa Johnson

J’ai trouvé ces deux livres très intéressants et complémentaires. Je ne rentrerai pas dans le détail de leur présentation, vous trouverez bien assez d’informations sur Internet à leur sujet.

Quelques démarches, en vrac, que j’entreprends :

  • nous avons acheté un composteur de cuisine ce weekend. Il fait 15 litres, semble bien hermétique. Idéal pour valoriser les déchets de cuisine et les fleurs coupées au jardin notamment, et pour pouvoir nourrir nos plantes et plantations avec le substrat obtenu dans un mois si tout va bien.
  • tri des sous-vêtements trop petits et chaussettes qui ne ressemblent plus à rien ou sont esseulées.
  • Don de vêtements trop petits (si je perds le poids pris ces dernières années, je me ferai un plaisir de réajuster ma garde-robe par une virée shopping en récompense)
  • Faire au moins une relecture par mois, dans l’espoir de parvenir à me détacher de livres qui ne m’ont pas particulièrement plu (que je mettrai en boîte à livre ou ferai gagner par concours). Mais ça, ça sera quand même difficile…
  • Vente d’appareils qui ne nous servent pas : friteuse, aspirateur (balai, serpillière et aspirateur-balai font très bien l’affaire pour le moment)
  • Davantage d’achats en bio et en vrac (équipement en bocaux nécessaires mais je suis quand même déjà bien parée).
  • Une fois les produits d’entretiens entamés terminés, pas de rachat. On passage au savon noir / bicarbonate / vinaigre blanc
  • Idem pour le troc des produits de beauté et cosmétiques pour des produits plus naturels et en moindre quantité.

Ce sera déjà un bon début avec tout ça. Je ne pense pas parvenir à la perfection, bien sûr, mais nous lancer dans cette démarche me fait déjà sentir bien, et je suis sûre que nous y gagnerons à terme. Je vous en reparlerai certainement pour voir comment les choses avancent 😉 .