Avis lecture, Thrillers et policiers

N’oublier jamais – Michel BUSSI

couv33203288Présentation :

Vous croisez au bord d’une falaise une jolie fille ? Ne lui tendez pas la main ! On pourrait croire que vous l’avez poussée.  » Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper et l’ambition de devenir le premier handicapé à réaliser l’une des courses d’endurance les plus ardues du monde, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Parti s’entraîner, ce matin de février, sur la plus haute falaise d’Europe, il a d’abord remarqué l’écharpe rouge accrochée à une clôture ; puis la vision d’une femme, incroyablement belle, les yeux rivés aux siens, prête à sauter dans le vide. Ils sont seuls. Le temps est suspendu. Ultime recours, Jamal lui tend l’écharpe, mais la femme bascule. Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, Jamal trouve le corps inerte de l’inconnue, un filet de sang qui s’échappe du crâne. A son cou, l’écharpe rouge.Ceci est la version de Jamal. La vraie ?

Mon avis :

Je prends goût petit à petit aux livres de cet auteur. J’ai notamment beaucoup aimé Ne lâche pas ma main et adoré Nymphéas Noirs. Je garde moins de souvenir d’Un avion sans elle mais en tout cas je me suis plongée sans crainte dans ce nouveau roman.

J’ai déjà beaucoup aimé le cadre qui m’a rappelé des vacances non loin, du côté d’Etretat. Région que j’aime beaucoup et donc que j’aime retrouver dans mes lectures, ce qui ne gâche rien !

J’ai aimé suivre Jamal dans ce récit improbable pour lui, et qui m’a retourné le cerveau au moins autant que le sien. Le pauvre n’a vraiment pas de chance, mais en même temps on ne peut s’empêcher de douter de ce qu’il vit, dit, pense. Il m’a été très intéressant de suivre l’histoire par son regard, ses relations avec les personnages de la région, avec Mona notamment, que j’ai aussi soupçonnée de mille façons.

Le mélange entre passé et présent, ce que vivent les personnages, les lettres que reçoit le jeune homme, le tas de questions sur le déroulement des faits, les relations entre les personnages, c’est vraiment un roman très complet, jusqu’au bout, que je recommande totalement.

Avis lecture

Miss Alabama et ses petits secrets – Fannie Flagg

Miss Alabama et ses petits secretsPrésentation :

Birmingham, États-Unis. Ex-Miss Alabama, Maggie Fortenberry a pris une grande décision : elle va mettre fin à ses jours. Elle n’est ni malade ni déprimée, son travail dans une petite agence immobilière est plutôt agréable, mais elle a trouvé malgré tout seize bonnes raisons d’en finir, la principale étant peut-être que, à 60 ans, elle pense avoir connu le meilleur de la vie.
Maggie a donc arrêté la date de sa mort et se consacre désormais en toute discrétion à en régler les détails.
Or, peu de temps avant de passer à l’acte, Maggie est invitée par une collègue, Brenda, à un spectacle de derviches tourneurs. La représentation étant dans moins d’une semaine, elle décide, pour faire plaisir à Brenda, de retarder l’ultime échéance.
Elle est alors loin de se douter combien les jours à venir vont être riches en secrets dévoilés et en événements imprévus, lesquels vont lui montrer que l’existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu’elle ne le croyait.

Mon avis :

Je me suis dirigée vers ce livre car j’avais lu et beaucoup aimé Beignets de tomates vertes de l’auteure. Puis la couverture est bien jolie aussi (oui, il y a parfois une approche bien futile des envies de lecture).

Dans ce roman, j’ai encore une fois apprécié l’univers mis en place, la petite vie en Alabama ; c’est assez facile de s’y plonger.

Les personnages sont hauts en couleur, plein de caractère. De ce point de vue, j’ai surtout porté mon attention sur Maggie et Hazel, malheureusement disparue. Maggie veut en finir avec la vie, mais une invitation à un spectacle va lui faire remettre ses plans à plus tard. L’occasion pour elle de vivre de nouveaux événements qui vont s’enchaîner et lui faire changer de regard sur différentes choses.

Sans être bonne musicienne, elle avait appris toutes sortes de mouvements amples et gracieux qui la faisaient paraître meilleure qu’elle n’était. Son professeur l’avait remarqué : « Tu compenses un talent moyen par beaucoup d’intuition et de style. » Un commentaire qui résumait son existence, et expliquait sans doute comment elle avait mené sa barque jusque là : peu de talent, beaucoup de flair.

J’ai lu ce livre avec beaucoup de plaisir mais en étant cette fois loin du coup de coeur. C’est très sympa mais je n’ai pas été transcendée. J’ai souris face aux différents personnages, comme je le disais, et aux rebondissements qu’elles rencontrent. Mais je trouve que ça ne va pas très loin ; l’humour est bien là et fait passer les ficelles et invraisemblances avec aise.

En bref, c’est une lecture légère, agréable, mais après ma lecture précédente d’un roman de l’auteur, j’en attendais davantage. Cela ne m’empêchera pas de lire les autres écrits que Fannie Flagg propose.