Avis lecture, Contemporain

Tropique de la violence – Natacha APPANAH

Tropique de la violence

Présentation :

«Ne t’endors pas, ne te repose pas, ne ferme pas les yeux, ce n’est pas terminé. Ils te cherchent. Tu entends ce bruit, on dirait le roulement des barriques vides, on dirait le tonnerre en janvier mais tu te trompes si tu crois que c’est ça. Écoute mon pays qui gronde, écoute la colère qui rampe et qui rappe jusqu’à nous. Tu entends cette musique, tu sens la braise contre ton visage balafré? Ils viennent pour toi.»

« Tropique de la violence » est une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte, dans l’océan Indien. Dans ce pays magnifique, sauvage et au bord du chaos, cinq destins vont se croiser et nous révéler la violence de leur quotidien.

Mon avis :

Ce livre m’a été offert pour Noël, après que j’en ai parlé lors d’un passage en librairie comme j’en avais entendu parlé au moment de la rentrée littéraire de septembre.

Ce livre nous emmène à Mayotte, dont on sait la situation difficile. « On est en France, quand même », mais tellement loin du fonctionnement de la métropole, et avec des préoccupations qui font penser que nous sommes en territoire oublié.

On va suivre ici les récits de cinq personnages qui vivent sur l’île, au plus près de sa violence, chacun avec une place différente auprès d’elle. L’ensemble tourne globalement autour du personnage de Moïse, abandonné par sa mère lorsqu’il était bébé et qui a été recueilli et adopté par une femme blanche installée à Mayotte. Au moment de l’adolescence, il va se poser des questions sur son histoire. Mais un évènement dramatique va le faire revenir sur ce qu’il a pu penser et toucher au plus près à la violence de Gaza, un ghetto de l’île. Drogue, violence, sexe, meurtres… c’est un panel bien sombre et triste que nous touchons du doigt. Les questions de l’adolescence, de l’identité, sont aussi abordées.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, assez sombre et dure dans son contenu, qui fait prendre conscience de situations qui nous sont bien éloignées, et dont on n’entend pas assez parlé, alors même que cela se déroule en territoire français, même si c’est au plein coeur de l’océan Indien.

mayotte

Si le sujet vous intéresse, foncez.

Avis lecture, Thrillers et policiers

Am Stram Gram – M.J. Arlidge

Pcouv45984144résentation :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre.» Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

Mon avis :

Ce livre commence comme le film Saw, et j’ai eu peur qu’il en soit un copie. Ca n’a heureusement pas été le cas et j’ai passé un bon moment en tournant ces pages sans m’en rendre compte, surtout avec les chapitres courts comme je les aime. Rien d’exceptionnel à soulever, c’est assez classique dans la forme ; j’ai bien apprécié Helen Grace, personnage que j’ai trouvé travaillé et attachant, bien qu’elle soit quand même spéciale.

Je lirai d’autres romans de l’auteure. Mais comme d’habitude, il faut que je fasse baisser ma PAL avant !!

Avis lecture, Thrillers et policiers

Sa vie dans les yeux d’une poupée – Ingrid Desjours

41bX5rjYRbL._SX195_[1] Présentation :

Deux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard pour renaître…

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident.
Quand, dans le cadre d’une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l’avenir.

Mais il est aussi persuadé qu’elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu’il traque.
Et s’il se trompait ?
Le pire des monstres est parfois celui qui s’ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d’une poupée…

Mon avis :

J’ai acheté ce livre pour me dépanner lorsque nous avons prolongé nos vacances en avril et que je n’avais plus rien à lire. J’en avais lu d’excellents avis. Je ne l’ai finalement pas lu tout de suite comme ça a (comme d’habitude) été chargé, mais une fois commencé, je l’ai lu d’une traite.

Barbara est une jeune femme très fragile qui va subir un nouveau traumatisme, qui va être le déclencheur d’un totalement bouleversement.

Des hommes vont subir des atrocités et la course pour retrouver le coupable de ces barbaries doit se faire vite. Marc est chargé de cette enquête et il n’en sortira pas sans s’y investir pleinement.

J’ai beaucoup aimé cette lecture et le côté très psychologique des choses. L’évolution des comportements est fascinants, les horreurs subies par les différents protagonistes vraiment chargées, les avancées présentées subtilement malgré toute la noirceur des faits. J’ai vraiment adoré suivre les personnages et l’enquête.

Ce roman nous plonge profondément dans la noirceur, dans les travers humains et dans les défaillances psychologiques qu’ils peuvent traverser. Je le conseille pleinement !

Avis lecture, Thrillers et policiers

Preuves d’amour – Lisa Gardner

Preuves d'amourPrésentation :

Tessa Leoni, officier de police respecté, a abattu son mari en lui tirant trois balles dans le corps avec son arme de service. Elle ne supportait plus la violence de ce dernier. C’est la version qu’elle donne à l’inspectrice D.D. Warren lorsque celle-ci arrive sur les lieux. Mais, si les bleus sur le visage de la jeune femme sont irréfutables, il y a une chose que D.D. Warren ne s’explique pas : sa petite fille de six ans a disparu, et Tessa reste évasive à ce sujet. Que cherche-t-elle à cacher ? Les deux femmes vont s’affronter pour une même cause : la survie de l’enfant.

Mon avis :

C’est le premier roman de l’auteur que je lis. Je me le suis procurée à la suite d’un avis que j’ai vu le concernant sur Youtube, mais je ne me souviens plus de qui était la vidéo.

On suit d’un côté Tessa Leoni, officier de police, qui semble filer un beau petit bonheur avec sa fille Sophie et son nouveau compagnon Brian. Mais très vite on comprend que ce bonheur apparent ne reflète pas exactement la réalité : Tessa est retrouvée couverte de bleus, son mari mort par les balles de son arme de service, et la petite Sophie a disparu. Les soupçons qui vont directement vers Tessa semblent fondés, bien que les motifs évoluent de page en page, et notre suspicion avec eux.

De l’autre bord, nous avons les inspecteurs D.D. Warren et son acolyte de la police d’Etat, Bobby. J’ai bien aimé ce duo et ces deux personnages. Ils auraient cependant, à mon avis, être un peu plus creusés. Ceci dit, ce roman s’inscrit apparemment dans une série les faisant revenir régulièrement . On en apprend donc peut-être plus sur eux dans le reste de ces livres. Une petite incohérence m’a titillée, bien qu’elle ait été rapidement expliquée au début du roman, je crois, quant à la vie privée de D.D. et le fait qu’elle ne parle pas à son conjoint d’un sujet qu’elle doit aborder avec lui. A part cela, rien de mal.

Le dénouement est marqué par une accélération des faits et des clés que nous cherchions. Quelques ficelles apparaissent un peu facilement mais j’ai quand même beaucoup apprécié ce roman, dans toute sa durée. Je pense lire les autres romans de l’auteur quand l’occasion se présentera (mais il faut d’abord que je zigouille une bonne partie de ma PAL papier au moins).

Si je devais donner une note :

bodypart_2eb4a972-2ad4-406c-9268-985d6d672e83