Présentation :

Sophie, 2 ans, regarde la télé 1 heure par jour : cela double ses chances de présenter des troubles attentionnels. Kevin, 4 ans, regarde des programmes jeunesse violents : cela quadruple ses chances de présenter des troubles du comportement à l’école primaire. Lina, 15 ans, regarde des séries comme Desperate Housewives : cela triple ses chances de connaître une grossesse précoce non désirée. Entre 40 et 60 ans, Yves a regardé la télé 1 heure par jour : cela augmente d’un tiers ses chances de développer la maladie d’Alzheimer. Henri, 60 ans, regarde la télé 4 heures par jour. René, son jumeau, moitié moins. Henri a deux fois plus de chances de mourir d’un infarctus que René. Pour les spécialistes, il n’y a plus de doute, la télévision est un fléau. Son influence négative nous coûte en moyenne trois ans de vie.

Mon avis :

On sait déjà, quand on s’y intéresse, que la télévision a de nombreux effets sur chacun et notamment sur nos enfants. Ce livre s’y penche de plus près et dénonce ces dérives, avec de nombreux chiffres et expériences à l’appui. Quels effets sur le sommeil des enfants, leurs comportements, leur créativité, l’acquisition et la maîtrise du langage, sur la tendance à fumer, boire ou avoir des pratiques sexuelles plus jeunes, avoir des attitudes consuméristes poussées… Evidemment il ne faut pas non plus tout noircir, mais c’est quand même bien sombre, quels que soient les beaux discours que peuvent sortir les chaînes, par exemple pour vendre des programmes à des bébés de 6 à 36 mois !! je ne savais même pas que ça existait ! Je suis déjà convaincue que les programmes dits « jeunesses » ne sont pas adaptés alors là…

Il y a certes des émissions intéressantes, que l’on peut choisir de regarder (quand on se détache du zapping maladif dans lequel on baigne tous plus ou moins j’ai l’impression). Mais les audiences qu’on constate ne vont malheureusement pas vers ces programmes, on le sait.

Personnellement, je suis consciente de passer trop de temps devant mon écran de télévision. Quand nous nous sommes installés ensemble avec Monsieur, nous sommes restés un an sans télé. Et bien, ma foi, ce n’était pas si terrible que cela, bien au contraire… j’ai l’impression qu’on échangeait plus, et on choisissait les programmes qu’on regardait en replay sur l’ordinateur, donc moins de consommation médiatique « à l’aveugle ». Il est clair en tout cas que lorsque nous aurons des enfants, l’utilisation de la télé se verra certainement plus raisonnée qu’aujourd’hui (parce que même une écoute passive a de fortes conséquences…).

Bref, je ne vais pas m’étendre, il vaut mieux lire ce livre qui est parfaitement intéressant et dont je recommande mille fois la lecture. C’est toujours un peu de « désinformation » qui passera moins par ailleurs.

La télévision n’exige du spectateur qu’un acte de courage – mais il est surhumain -, c’est de l’éteindre.

(Pascal BRUCKNER)

TV lobotomie : la vérité scientifique sur les effets de la télévision – M. Desmurget [chronique]
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *